BLOGUE

Quelles convictions RH ne vous servent plus?

Ah! que les temps changent! La courbe démographique du Québec amène une pénurie de main-d’œuvre sans précédent. Un marché après l’autre, une entreprise à la fois se butent aux difficultés d’embaucher et peinent à pourvoir des postes vacants. Leur vient alors la question : comment s’en sortir et tirer son épingle du jeu? Car trouver un candidat qualifié aujourd’hui est comme chercher une épingle dans une botte de foin! 

Pour pourvoir des postes en ce moment, il faut être flexible, voire créatif, et s’éloigner des convictions qui nous ont servis jusqu’à présent. Amorçons le changement de mentalité qui s’impose dans les circonstances actuelles.

Quelles sont ces convictions qui ne nous servent plus?

Nous vous proposons une série de cinq courts articles, chacun mettant en doute les croyances populaires qui, une fois transformées, sont susceptibles de générer des solutions créatives aux problèmes de pénurie de main-d’œuvre.

Voici le premier texte de cette série.

La fonction RH à la rescousse

Avant, la fonction ressources humaines (RH) était considérée comme un coût secondaire à la mission d’entreprise dont la valeur ajoutée était mal connue et parfois, sous-estimée. La fonction RH est dorénavant une nécessité pour la pérennité de l’entreprise. Sans employés pour produire et servir, l’entreprise n’existe tout simplement plus.

De fait, le ratio « du nombre de professionnels RH par nombre d’employés » tend à augmenter alors que le roulement de main-d’œuvre s’intensifie. Dans un marché de main-d’œuvre saturé, l’effort de trouver des employés s’en trouve multiplié. Une entreprise me disait avoir auparavant une moyenne de 5-10 emplois à pourvoir par année; maintenant, ce nombre est passé à 15-20 (soit doublé, voire triplé). Pour suffire à la charge de travail additionnelle, plus d’employés RH sont alors nécessaires.

Pour leur part, les employeurs qui refusent d’admettre cette nouvelle réalité vont surcharger leurs gestionnaires de la responsabilité de pourvoir les postes vacants de leur équipe avec peu d’appui RH. Cette avenue déplace plutôt le problème vers l’épuisement professionnel des cadres intermédiaires, une conséquence de plus en plus fréquente.

Admettons-le : attirer les candidats et fidéliser les employés, cela devient un enjeu stratégique crucial pour faire fonctionner une entreprise et survivre. Le service RH a de l’ouvrage plus que jamais et a besoin de bras additionnels pour intervenir et bien vous servir.

Avez-vous augmenté la taille de votre équipe RH? Quels moyens donnez-vous à vos gestionnaires pour les soutenir en matière d’embauche? Quelle place faites-vous aux RH de votre organisation et à leur apport stratégique pour rencontrer vos défis de main-d’œuvre et maximiser vos affaires?

Enfin, quelle conviction portant sur les RH ne vous sert plus?

Ne manquez pas le prochain billet de la série.

 

Auteur : Kathleen Poirier, CRHA, ACC, présidente fondatrice de COACHING RH.

COACHING RH accompagne vos réflexions et décisions en matière de main-d’oeuvre. Vous voulez vous libérer des convictions RH qui ne vous servent plus? Nous sommes là pour vous accompagner!